Aujourd'hui de plus en plus de salariés d'une agence de communication souhaitent s'affranchir du modèle de travail classique, et sont tentés de céder aux sirènes du freelance. Mais attention si vous en faites partie : créer et faire démarrer une société ça ne s'improvise pas, et c'est même loin d'être facile.

Monter son agence de com, un vrai parcours du combattant

Aujourd'hui le marché de la communication est extrêmement porteur : de très nombreuses entreprises ont en effet de gros besoins en matière de communication. Mais si ce constat est plutôt rassurant de prime abord, c'est aussi à double tranchant : car le marché, même s'il reste porteur, est aussi relativement saturé. La concurrence fait rage entre les agences déjà en activité, et il est plus que jamais indispensable de se démarquer pour percer au milieu de tous ses concurrents. Si vous aussi vous avez décidé de tenter l'expérience, sachez que vous devrez commencer par conférer de solides bases juridiques à votre entreprise. Le choix du statut est notamment très important, car il conditionne le développement de votre activité.

Société de personnes ou de capitaux ?

Parmi les statuts juridiques proposés pour une société, une distinction est faite entre les sociétés de personnes et les sociétés de capitaux. Les premières comprennent notamment le statut sarl, privilégié par un grand nombre d'auto-entrepreneurs en raison de la stabilité et de la simplicité qu'il confère. Mais beaucoup de jeunes chefs d'entreprises lui préfèrent le statut sas, qui offre à la fois la liberté d'action de la société de personnes, et la souplesse financière de la société de capitaux. Pour résumer, si vous bénéficiez d'un capital de départ important, ou si vous souhaitez une croissance rapide, mieux vaut opter pour une société de capitaux. Si en revanche vous ne prévoyez pas une activité très importante ou si vous n'avez pas de capital de départ, préférez la société de personnes.